Merci pour la découverte Thami...

 

Front basculé
depuis les hautes forges de l'ennui
Quel est ce fou
qui ne sait plus attendre le printemps

La joie reviendra
Promise à tout regard
Qui connaît sa lumière

Nous subissons le poids de nos propres caresses
Nous mêlons chaque jour à nos mains jointes
le souvenir des régions en friche
dévastés par le vent
Et nous sourions
parce que nous savons l'hymne du feu
léchant les vitres

Le moindre geste est l'exercice d'une force
contre laquelle aucune parole n'a prévalu

L'amoureuse peut bien s'ouvrir à la nuit
insulter la ville entière que détruit son regard
L'adolescent peut faire passer sur son corps
la fraîcheur des sous-bois
retrouver dans sa voix les confidences de la source
et l'appel des combats
J'ai beau peser en moi la haine et l'offrande

Quand un enfant
change en rayon de miel
une feuille qui tombe
Rien ne survit à notre volonté

 

.



 SERGE BRINDEAU

.

 

inde