lundi 19 septembre 2016

LE COEUR JAUNE ...Extrait

... Près de toi c’est près de moi Et loin de tout est ton absence Et la lune est couleur d’argile Dans la nuit du tremblement Quand dans la terreur de la terre S’assemblent les racines Et l’on entend tinter le silence Avec le son de l’épouvante. La peur est aussi un chemin. Et entre ses pierres effrayantes La tendresse peut marcher à quatre pieds et quatre lèvres. Car sans s’éloigner du présent Qui est une bague délicate Nous touchons le sable d’hier Et dans la mer l’amour évoque Une fureur incessante.   .   PABLO... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 19 septembre 2016

LETTRE A DES AMIS PERDUS

Merci Agnès..   Vous étiez là je vous tenais Comme un miroir entre mes mains La vague et le soleil de juin Ont englouti votre visage Chaque jour je vous ai écrit Je vous ai fait porter mes pages Par des ramiers par des enfants Mais aucun d’eux n’est revenu Je continue à vous écrire Tout le mois d’août s’est bien passé Malgré les obus et les roses Et j’ai traduit diverses choses En langue bleue que vous savez Maintenant j’ai peur de l’automne Et des soirées d’hiver sans vous Viendrez-vous pas au rendez-vous Que cet ami perdu... [Lire la suite]
dimanche 18 septembre 2016

LUMIERE NOMADE...Extrait

O femme dévêtue comme la lune dans les prémices éparses de la lampeJe nomme tes seins donation de neigetes jambes parvis des célébrationsCar tu commences l’inventiond’un miel plus doux que laine d’agneau pascalO rivière écartelée je te mesure comme un oiseau posé sur son ombreTu me reçois mon entrouverte d’une chère blessureEt nous voici brûlants comme de folles branchesdans l’arbre de l’éclairTandis que tu dénoues ô déjà séparéeles lèvres les toisonsJe te regarde me quitter dans le ruissellement du sommeiloù tu t’éloignes en très... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 18 septembre 2016

OSSELETS D'AMOUR

mes amis mortstellement vivantstellement présentsje ne pense jamais à vousvous vous imposezen venant là où je me hanten'importe oùce grain de solitudepar lequel votre voix-la mienne aussi- se délestes'élève entre rêve réalitéhors des formes furieusesoù s'esquisse une humanitési peureuse si frileusemes enfants mes parentsje vous vois nuageuxparmi les méandres du soleilvous venez vous abriterles jours d'oragedans les alvéoles de ma chairà l'abris de mes paupièresnous ne nous perdons jamais de vueen dépit d'une impossible distancenous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 18 septembre 2016

PROSES ANDALOUSES...Extrait

... Je te porte en moi, Grenade, ma blessure. Je t’investis de mémoire et de songe Quand luit, sous le feuillage des paupières, Ta lente parabole. Je te confère une évidence de pierre Dans la profuse exaltation des myrtes, Et tes créneaux lacèrent une légende Où vont rêvant d’indicibles sultanes Je te porte en moi, ma blessure, Grenade Couronné d’ombre et de fontaines, J’écoute Dieu s’épandre Dans l’or obscur des arabesques Tandis qu’un pas envoûte l’Albaïcin Entre des fronts de neige dure Et monte aux grottes où... [Lire la suite]
dimanche 18 septembre 2016

LES PAS DE L'EAU...Extrait

La vie n'est pas cette chose que nous oublions, toi et moi, L'ayant égarée naguère dans la niche de l'habitude. La vie est cette main tendue qui s'apprête à cueillir Les premières figues noires dans la bouche acre de l'été, La vision qu'offre l'arbre aux yeux multiples des insectes, La sensation étrange qu'éprouvent les oiseaux migrateurs, Le sifflement d'un train qui vire dans le rêve d'un pont, La vie est reflet multiplié par le miroir, Fleur "à la puissance de l'éternité", Elle est : terre amplifiée par nos battements de cœur,... [Lire la suite]

samedi 17 septembre 2016

PLEIN POUVOIR...Extrait

Encore un jour d’eau fraîche qui commenceSur l’herbe bleue des heures à faucher.Encore un jour qui paye redevancePour mériter ses raisons d’espérer.Encore un jour à semer la semence,À féconder le doux limon du corps.Encore un jour à miser sur la chance.Encore un jour à défier le sort.Encore un jour à se trouver soi-même,À se connaître à soi-même étranger.Encore un jour où rien ne vaut qu’on aimePuisqu’il faut bien tout amour dénouer.Encore un jour à compter les étoilesSans bruit tombant de ce soir à demain.Encore un jour où l’on met à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 17 septembre 2016

BRIBES...Extrait

Après l’envol des cheveux blancsrenaîtra l’aubépinepour les enfants perduspour les bêtes déshéritéespour les nuits trop longueset les visages sans visageAprès le départ des derniers guerrierset l’oubli des mortsla terre sourire dans le cœur des fontaines .   ANDRE SOURIS   .   Oeuvre Donatello
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 17 septembre 2016

LES CLARTES MITOYENNES...Extrait

Ce qui façonne la parole  jusqu’au silence  entrouvert soudain transparentavant que l’air ne brasilleLe faîte jusqu’à s’aligner  sur le chemin des sourcesPrésent où se décompose  le plus avant sous les pasqu’environnent pour nousles clartés mitoyennesEt le centre au plus profondoublie la torsion des jours  L’évidence où je dis  surélève toute avanceS’avoue découverte  la parcelle reconquise  dépositaire sans défautdu visage mis à nu .   FERNAND VERHESEN   .   Sculpture... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,