vendredi 16 septembre 2016

TANT DE JOLIES CHOSES

Même s'il me faut lâcher ta main Sans pouvoir te dire "à demain" Rien ne défera jamais nos liens Même s'il me faut aller plus loin Couper les ponts, changer de train L'amour est plus fort que le chagrin L'amour qui fait battre nos coeurs Va sublimer cette douleur Transformer le plomb en or Tu as tant de belles choses à vivre encore Tu verras au bout du tunnel Se dessiner un arc-en-ciel Et refleurir les lilas Tu as tant de belles choses devant toi Même si je veille d'une autre rive Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arrive Je serai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 16 septembre 2016

LETTRE D'ANTOINE DE ST EXUPERY A NATHALIE ...Extrait

 ... A Nathalie . "Mais je ne puis pas ne pas connaître que je viens d'être pris par la main. Pour la première fois depuis bien longtemps je ferme les yeux. Sur la paix de mon cœur. Je n'ai plus à chercher mon chemin. On ne peut pas m'empêcher de fermer les yeux si je suis heureux. Un peu comme les portes ou les fenêtres des granges. On les ferme une fois qu'elles sont pleines. Tu es en moi comme une provision merveilleuse. Bien sûr je te ferai mal. Bien sûr tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c'est la... [Lire la suite]
jeudi 15 septembre 2016

L'OR DES TIGRES...Extrait

C'est l'amour. Je devrai me cacher ou fuir. Les murs de ma prison grandissent, comme en un rêve atroce. Le beau masque a changé, mais comme toujours c'est le seul. De quoi peuvent me servir mes talismans : l'exercice des lettres, la vague érudition, l'apprentissage des mots dont l'âpre Nord se servit pour chanter ses mers et ses épées, la sereine amitié, les galeries de la Bibliothèque, les choses courantes, les coutumes, le jeune amour de ma mère, l'ombre militaire de mes morts, la nuit intemporelle, la saveur du sommeil ? ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 14 septembre 2016

ALLEGEANCE AU VENT

Allégeance au vent. Les peupliers du jardin, ce sont horloges à eau chiffrant nos instants et saisons, ce sont fuseaux à fuyant fil de vie. Quand la lune se fait puissante, leur feuillage frémit en petites mains d’ombre sur le pignon laiteux. Te voilà femme de soie grège, béante sous les doigts de caresse, femme de vals et de coteaux, de frondaisons et de lichens. Femme arabesque, luxuriante et luisante dans le petit jardin où, en marche à travers la douceur, tu regardes pleuvoir une pâleur sur les acanthes (hautes hampes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 14 septembre 2016

TRAVERSEE NOMADE...Extrait

Accepte que se déposentbleu de source dans le creuxde la roche clairela mauve et le chardon unispour recréer le cielLa pierre se fait chairaccrochant la lumièreDans la paille des herbesrecueille enfin le jour...   .   SABINE PEGLION   .   Oeuvre Inessa Morozova    
Posté par emmila à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 11 septembre 2016

PHILIPPE MAC LEOD

" Que se soient les mots qu'on prononce ou les mots qu'on tait, qu'on retient, les mots qui s'élèvent ou les mots qui descendent en nos obscurités, c'est dans un véritable "espace" de la parole qu'il nous est demandé d'entrer, les mots nous environnant d'une sorte de halo de lumière, les mots donnant corps à notre âme et en retour explorant ses continents. "   .   PHILIPPE MAC LEOD   . Brooke Shaden Photography    
Posté par emmila à 02:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 10 septembre 2016

ANGELE PAOLI...Extrait

... déjà si avant dans l'automnela pluie est tombée drue toute la nuittu marches dans les pas de celle qui futles effraies piaillent dans les ravinesle ciel est noir d'orages convenustu marches dans l'écoute des rumeurs sombresde la mer un chien vagabond t'accompagnetache mordorée qui caracole bondit haleine suspenduefier compagnon de route abandonnéaux lendemains de l'été       odeurs de champignonsde mousses    cyclamen sauvagela marjolaine en fleurs épice les talusla beauté du lieu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 10 septembre 2016

SI DEPUIS LE LOINTAIN...Extrait

Si depuis le lointain, comme nous sommes divorcés, Je te suis encore reconnaissable, le passé, Ô toi partageant mes souffrances ! Peut te signifier quelque bonheur, Alors dis-moi comment t’espère l’amie ? Dans ces jardins, là où par un affreux Et obscur temps nous nous rencontrâmes ? Ici, auprès des fleuves du monde sacré de l’origine. Je dois le dire, quelque bonheur était Dans tes regards, lorsque dans le lointain tu Te retournais une fois joyeusement, Homme toujours renfermé, à l’air Si ténébreux. Comment s’écoulaient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 10 septembre 2016

PEAU NOIRE, MASQUE BLANC ...Extrait

Merci Adéla   Il ne faut pas essayer de fixer l’homme, puisque son destin est d’être lâché.La densité de l’Histoire ne détermine aucun de mes actes.Je suis mon propre fondement.Et c’est en dépassant la donnée historique, instrumentale, que j’introduis le cycle de ma liberté.Le malheur de l’homme de couleur est d’avoir été esclavagisé.Le malheur et l’inhumanité du Blanc sont d’avoir tué l’homme quelque part.Sont, encore aujourd’hui, d’organiser rationnellement cette déshumanisation. Mais moi, l’homme de couleur, dans la mesure... [Lire la suite]
samedi 10 septembre 2016

DANS MES POCHES D'ENFANT

La vie s’est réfugiée dans ma gorge et ma langue, toute une vie d’éponge à boire la lumière, à cracher les pépins, à traverser les ombres. Parmi les lettres éparpillées sur la table, les cahiers, les papiers, se promènent les phrases. Elles trébuchent parfois sur une miette de pain ou bien se noient dans une tache de vin. Elles s’effacent et renaissent. J’en cache quelques-unes dans mes poches d’enfant. J’en fais une cabane où rêvent les vieux meubles, là où les planches aspirent à retrouver la terre, les racines, les feuilles. Je vis... [Lire la suite]