samedi 3 septembre 2016

LES FEUILLETS DE LA MINOTAURE...Extrait

                              De Ghjottani, marine, ce matin   " Noire la plage étrillée écume blanche                blanchesles striures de la montagne        creux de neige inviolésgris le Dorsoduro de la Balagne mer argent mêlée de froideur et de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

samedi 3 septembre 2016

SI VITA SI - BARBARA FURTUNA & BELEM

Sì vita sì Ci ne serà furtune, ore assulanate Sò centu le prumesse e strade à piglià Ci ne serà vittorie è svie imbulighjate Ma quandu o mente hè sorda u core sà digià Sì vita, sì lotta, sì fame chì nunda pò sazià Sì via, sì ora, sì brama chì nimu pò frazà Sì tempu preziosu, turrente furiosu Sì li ghjorni ingordi chì cunsumanu l'età Sì mezu è cunfine, sì principiu è fine, Penseru prufondu è scopu per l'umanità Sì vita sì è da la prima stonda, u mondu và Fin’a l'ultima ronda di i ghjorni, u mondu anderà U mondu anderà... Ci... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 3 septembre 2016

I VERANI / LES PRINTEMPS

S’hè firmatu indè a mente, in lu dùbitu prisente Un frombu chi nimu un po pientà. Sò le matine impalidite di le prumesse fughjite Ch’un albore vene assulanà. Sò li populi in mossa  chi un temenu la fossa Sò li ghjorni è sò l’eternita Sò quelle ghjente schiffite, pronte à lampà le so vite Per un sognu un ansciu di sperà Quandu un basta a parolla  quandu si move la folla Quandu  l’ora hè sunata,  Avà.   Sò li muri d’una vita alzata Cum’un mughju cum’una parata.   Disfatte sò tandu l’offese i... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 2 septembre 2016

CINQ MEDITATIONS SUR LA MORT, AUTREMENT DIT SUR LA VIE...Extrait

La mort n'est point notre issue,Car plus grand que nousEst notre désir, lequel rejointCelui du Commencement,Désir de Vie.La mort n'est point notre issue,Mais elle rend unique tout d'ici :Ces rosées qui ouvrent les fleurs du jour,Ce coup de soleil qui sublime le paysage,Cette fulgurance d'un regard croisé,      et la flamboyance d'un automne tardif,Ce parfum qui assaille et qui passe insaisi,Ces murmures qui ressuscitent les mots natifs,Ces heures irradiées de vivats, d'alléluias,Ces heures envahies de silence,... [Lire la suite]
vendredi 2 septembre 2016

FRANCOIS CHENG

En pensant à ma petite Emma O. . " Ce sentier qu’une nuit                Nous avons parcouruTu le prolongeras                Enfant de mon regardPar-delà la forêt                Dort peut-être un étangOu une plage errante               ... [Lire la suite]
vendredi 2 septembre 2016

LES AILES DU DESIR....Extrait

« Lorsque l’enfant était enfant, Il marchait les bras ballants, Il voulait que le ruisseau soit rivière Et la rivière, fleuve, Que cette flaque soit la mer.   Lorsque l’enfant était enfant, Il ne savait pas qu’il était enfant, Tout pour lui avait une âme Et toutes les âmes étaient une.   Lorsque l’enfant était enfant, Il n’avait d’opinion sur rien, Il n’avait pas d’habitude ... [Lire la suite]
jeudi 1 septembre 2016

PIERRE REVERDY...Extrait

J’aurai filé tous les nœuds de mon destin d’un trait, sans une escale: le cœur rempli de récits de voyages, le pied toujours posé sur le tremplin flexible des passerelles du départ et l’esprit trop prudent surveillant sans cesse les écueils. Prisonnier entre les arêtes précises du paysage et les anneaux des jours, rivé à la même chaîne de rochers, tendue pour maîtriser les frénésies subites de la mer, j’aurai suivi, dans le bouillonnement furieux de leur sillage, tous les bateaux chargés qui sont partis sans moi. Hostile au mouvement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,