Je serai peut-être
vent de cendre
dans la Guisane

Cette rivière
du pays de mon père
qui va s'oublier

Dans la Durance
comme tout oublie
toujours tout

Et si je suis loin
pensez à moi
de temps en temps

De la même façon
Suffisamment
Vivant

Dans le vieil habit propre
sincère
de la tendresse

Donnez-moi une postérité
de proximité
de baisers déplacés

 

.

 

PATRICK CHEMIN

 

.

Le Lauzet - 2, la Guisane

La Guisane au Lauzet