Sur la route de plus tard, assise en tailleur de rêves, elle comptait sur les feuilles les projets du printemps. Un, deux , trois, soleil d'automne, les arbres s'en souviennent qui se parent de feu.
Je l'aime un peu, beaucoup et même à la folie des hivers qui se rapprochent pour se tenir chaud quand les corps s’effeuillent dans un roman d'amour.
Entre ses doigts, la vie est un sacré herbier...

 

.

 Image associée

JOËL GRENIER

 

.

 

 

 

automne