...

nuit d'oiseaux déliés dans les branches
nuit de tendresse recouvrée
nuit des peaux qui s'écoutent
bras et jambes chevauchés
nuit des mains qui s'éprennent
renouant au rivage mer dénouée
nuit d'oreilles profondes
nuit de la fleur ouverte
souvenue et pleurant
nuit de la peur qui succombe
des tempes libérées
du sommeil délacé
du souffle revenu
toujours en toi les flancs du feu
la flamme verte l'horizon
les ailes délivrées

 

.

 

GERARD CLERY

In " Roi nu( l ) "

 

.

gerard