C'est notre sang d'impatience

Recueilli à toutes sources où l'ombre dure

Notre sang passé au crible

Palpitation de rivière et course joyeuse

Le pouls à nos chevilles balbutie ses terres tendres

Ses échos de cymbales

 

Oui nous inventons le sel dans notre sang

Et nos pas pèsent patience avec l'été

Dormir nous accroit l'un dans l'autre

Nus d'air et de peur

L'acier est notre faim nos pleurs

A moissonner le jour dans nos draps nous aurons vertige de batailles

 

Tonnent les heures dans nos veines!

Nous voici debout

A goûter la croissance des herbes

Glaner ce que le fleuve égare

Sur nos mains

Les débris de l'amont prodigue feront le bois de nos flammes

Nous faucherons encore dans la friche lente de l"été.

 

.

 



 EMMANUEL DAMON



.

NATH MAGREZ

Nathalie Magrez