samedi 19 novembre 2016

D'AMOUR ET DE DESOLATION...Extrait

Chair pétrifiée de l’Amérique,hallali de pierre éboulée,rêve de pierre, notre rêve,pierres du monde avec leurs pâtres ;pierres qui se dressent d’un coupafin de s’unir à leurs âmes !Dans la vallée close d’Elqui,par pleine lune de fantôme,nous doutons : sommes-nous des hommesou bien des rochers en extase !Les temps reviennent, fleuve sourd,et on les entend aborderdu Cuzco la meseta, marchesgrimpant à l’autel de la grâce.Sous la terre tu as sifflépour le peuple à la peau ambrée;ton message, nous le dénouonsenveloppé de salamandre;et dans... [Lire la suite]

samedi 19 novembre 2016

REGAIN DU SANG...Extrait

 C'est notre sang d'impatienceRecueilli à toutes sources où l'ombre dureNotre sang passé au criblePalpitation de rivière et course joyeuseLe pouls à nos chevilles balbutie ses terres tendresSes échos de cymbales Oui nous inventons le sel dans notre sangEt nos pas pèsent patience avec l'étéDormir nous accroit l'un dans l'autreNus d'air et de peurL'acier est notre faim nos pleursA moissonner le jour dans nos draps nous aurons vertige de batailles Tonnent les heures dans nos veines!Nous voici deboutA goûter la croissance... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 19 novembre 2016

QUID ?

Nous sommes dans cet ailleurs hors espace et hors du temps où ne nous est consentie aucune place réelle ; que point ne soit d’amour sans le vœu de se transformer, à de minces esprits paraît chose inintelligible, laisse au-devant des affres notre conscience éveillée, montrant à tous l’importance sans borne de notre tâche d’ouvreurs de neuves étoiles, tueurs du Mythe ancien. Nous n’œuvrons pas, depuis le re façonnage de l’homme, à sa désintégration ou son éparpillement, conscrits du point d’honneur à jaillir du commun silence,... [Lire la suite]
samedi 19 novembre 2016

JEAN-MARIE BERTHIER...Extrait

Tu es née pour vivre aussi longtempsque j'aurai la forcede te porter dans mes brasjusqu'au berceau lointaindes lumières fossilesTu es née de la première neigeet tu marches sur les étoilesen prenant bien soin d'éviterla lourde pierre des nuagesTu es née de la terreavec laquelle tu as joué autrefoisen refermant sur elle tes mains d'enfantavant qu'elle ne les referme sur toien toute innocenceet te fasse cortègeà en perdre haleine   .   JEAN-MARIE BERTHIER   .  
Posté par emmila à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,