samedi 31 décembre 2016

POUR VINCIA ET MILA, EMMA, CESARE

  La vie radieuse Vibrante comme la foudre Simple comme un instantané d’amour Ardente comme l’éclair Aussi nue qu’un soleil délivré La vie Pleine d’éclats et d’eaux vives De la joie plein les yeux Une présence à couper le souffle Une blessure à vif Un sourire pour le ciel Un geste de premier jour La vie pauvre et lumineuse Si pure de se donner Si gracieuse de ne rien garder pour elle Plus vide qu’un miroir fabuleux Tourné vers l’origine La vie Libre de tout Insoucieuse et vraie Notre lampe de justice Notre enfance en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 31 décembre 2016

PAIX DANS LE MONDE

    Pensées à ceux qui sont dans la rue, ceux qui sont seuls, en guerre, en deuil, dans la difficulté, ceux qui sont malades, en prison... ...   Tous les poèmes restent à dire, A écouter, à désapprendre, à écrire : Notre vivier de lampes claires Nos eaux profondes de justice Notre clairière de reconnaissance Notre forêt sans lisière Notre chemin sans chemin Notre pari à l’horizon Notre claire audience Notre bien commun. Ils nous convoquent et nous appellent À poursuivre en rêvant Notre remontée aux sources... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 31 décembre 2016

ALEXO XENIDIS

Ce soir inviterai à ma table pour vousSix villes mortes et deux qui agonisentTiendrai, une à une, leurs mains tendues,Y poserai mon visage attendantLeur pardonPleurerai doucement elles me consolerontDirai Vous me manquez vous laissez dans ce mondeEt dans ma tête un videEt ce vide me mordPuis, comme je suis l’une de leurs enfants,Me coucherai au milieu d’elles pour m’endormir.         ALEXO XENIDIS          
Posté par emmila à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 31 décembre 2016

COLETTE ...Extrait

 En tant d’années je n’ai jamais renoncé à ce que la dernière heure de l’année suspendît dans l’air, en signe de prodige et de ‘‘temps arrêté’’, une fleur de givre dont notre seule imagination enfantine fixa, autrefois, le dessin simple et précis. Je ne compte pas sur des mots pauvres pour vous la rendre visible, aussi bien elle s’éteint avec la première minute de l’année nouvelle. Sans doute elle vient pour attester que d’une enfance heureuse quelque chose survit, et qu’un présent âpre ne saurait faner l’avenir.  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,