samedi 31 décembre 2016

POUR VINCIA ET MILA, EMMA, CESARE

  La vie radieuse Vibrante comme la foudre Simple comme un instantané d’amour Ardente comme l’éclair Aussi nue qu’un soleil délivré La vie Pleine d’éclats et d’eaux vives De la joie plein les yeux Une présence à couper le souffle Une blessure à vif Un sourire pour le ciel Un geste de premier jour La vie pauvre et lumineuse Si pure de se donner Si gracieuse de ne rien garder pour elle Plus vide qu’un miroir fabuleux Tourné vers l’origine La vie Libre de tout Insoucieuse et vraie Notre lampe de justice Notre enfance en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 31 décembre 2016

PAIX DANS LE MONDE

    Pensées à ceux qui sont dans la rue, ceux qui sont seuls, en guerre, en deuil, dans la difficulté, ceux qui sont malades, en prison... ...   Tous les poèmes restent à dire, A écouter, à désapprendre, à écrire : Notre vivier de lampes claires Nos eaux profondes de justice Notre clairière de reconnaissance Notre forêt sans lisière Notre chemin sans chemin Notre pari à l’horizon Notre claire audience Notre bien commun. Ils nous convoquent et nous appellent À poursuivre en rêvant Notre remontée aux sources... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 31 décembre 2016

ALEXO XENIDIS

Ce soir inviterai à ma table pour vousSix villes mortes et deux qui agonisentTiendrai, une à une, leurs mains tendues,Y poserai mon visage attendantLeur pardonPleurerai doucement elles me consolerontDirai Vous me manquez vous laissez dans ce mondeEt dans ma tête un videEt ce vide me mordPuis, comme je suis l’une de leurs enfants,Me coucherai au milieu d’elles pour m’endormir.         ALEXO XENIDIS          
Posté par emmila à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 31 décembre 2016

COLETTE ...Extrait

 En tant d’années je n’ai jamais renoncé à ce que la dernière heure de l’année suspendît dans l’air, en signe de prodige et de ‘‘temps arrêté’’, une fleur de givre dont notre seule imagination enfantine fixa, autrefois, le dessin simple et précis. Je ne compte pas sur des mots pauvres pour vous la rendre visible, aussi bien elle s’éteint avec la première minute de l’année nouvelle. Sans doute elle vient pour attester que d’une enfance heureuse quelque chose survit, et qu’un présent âpre ne saurait faner l’avenir.  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 décembre 2016

JEAN LAVOUE...Extrait

Compagnies d'oiseaux remontant vers le largeNous serrons nos jours enfuis comme un butinQue nous disperserons bientôt en haute merCendres d’un matin que nous rêvions sans déclinNous voudrions à présent l'espace neufLibre la voie de nos saisonsSans prise sur nous la ligne d'horizonOuverte la brèche des possiblesC’est pourquoi nous glanons çà et là les dernières heuresPour engranger des germes avant coureursEt nous jurons de ne promettre à tousQue le moins lointain et le plus vifEt de gagner ainsi de proche en procheUn territoire en vue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 29 décembre 2016

LA LUMIERE DANS LES ARBRES...Extrait

Nous avons négligé le simple pour l'insignifiant, nous avons choisi l'or qui tache les mains au lieu de l'amour qui est sans prix. Nous avons choisi la haine, la rancœur, l'amertume et nous ne sommes plus que de maigres feux éteints dans la lande. Oui, je vois des incendies, des désastres partout et quelques pauvres gens qui osent encore, osent encore dire Non mais l'on n'entend même plus leurs voix perdues dans notre nuit commune. Ils viennent de très loin, éparpillés dans l'univers, ils viennent des massacres, des misères, des... [Lire la suite]

mercredi 28 décembre 2016

BALLADE DE LA VIE EXTERIEURE & AUTRES POEMES

« Fussions-nous seulement débarrassés de l’histoire ! »Nietzsche   Passion du néantClarté mortelle brûlant la vie,Un génie flamboyantLuit en nous.Il nous défendContre la tiédeurQue l’ivraie foisonnanteInsinue dans nos cœurs emprisonnés :L’habitudeEt le futile plaisir de vivreEt les mensonges consolateursEt la douce hypocrisie vis-à-vis de soi-mêmeEt la confiante rêverieDu lendemain…Nous portons en nousLa grâce lumineuseL’intuition rayonnante de l’artMais les dieux l’ont malicieusementMariée à Héphaïstos, au sordide labeur... [Lire la suite]
mercredi 28 décembre 2016

TEMPS MODERNES

Cette année je ne sortirai pas de sa boîte la petite maison de bois Sa mousse ses décors son étoile Ma joie d’enfant de la dresser Les Rois Mages ont été retenus à la frontière Pour trafics divers Et renvoyés dans leur pays on ne savait pas trop lesquels Alors on a choisi à pile ou face la Syrie ou le Yémen L’Âne est parti à l’abattoir pour faire des hamburgers Le Bœuf tire des chariots de cuir au Bangladesh À Joseph on a dit Qu’on n’était plus pour le rapprochement familial Et Marie a fait une fausse couche dans la jungle de Calais... [Lire la suite]
mercredi 28 décembre 2016

QUARTZ...Extrait

Je coule du haut vers le bas. L’accident, c’est le jour improbable qui devient une certitude pour la chair. Un corps amoindri sait la carence impitoyable. Le cerveau continue cependant à courtiser la part manquante. Qui s’installe dans la place vide ? Longtemps des membres fantômes ont baigné dans le sang qui me parcourt, véhiculant l’illusion jusqu’aux racines de mon être. Se défaire de soi nécessite la juste reconnaissance de l’impossible et de l’irréalisable. J’ai tenu entre mes mains le halo de conscience qui fait chavirer le... [Lire la suite]