vendredi 20 janvier 2017

L'ÂME...Extrait

L'âme c'est la rosée où se dissout la nuit, une écharpe de laine sur les épaules du froid, les mots et la musique, du latin de Virgile au gospel des Noirs, les parenthèses ouvertes sur le monde, la respiration des virgules, la magie dont on fait les baguettes, de pain, de fée ou bien d'orchestre, une rivière inventée au milieu du réel, c'est l'énergie d'une poire, un ours mangeant du miel, un léger souffle sur la paille, le premier pas du jour quand il quitte la nuit, la terre pleine de temps, les perles perdues de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 20 janvier 2017

AFRIQUE

Afrique ta tiare solaire à coups de crosse enfoncée jusqu'au cou ils l'ont transformée en carcan; ta voyance ils l'ont crevée aux yeux ; prostitué ta face pudique ; emmuselé, hurlant qu'elle était gutturale, ta voix, qui parlait dans le silence des ombres. Afrique, ne tremble pas le combat est nouveau, le flot vif de ton sang élabore sans faillir constante une saison; la nuit c'est aujourd'hui au fond des mares le formidable dos instable d'un astre mal endormi, et poursuis et combats - n'eusses-tu pour conjurer l'espace... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 20 janvier 2017

LA NUIT SE LEVE

Tout vous fait malY compris la lune et son éclat de viergeMiroirs trop aliénésPour réfléchir les rides du mondeEt ce que sait votre visageVous l’aviez invité à bien d’autres banquetsIl avait puisé dans votre boucheLes mots qui étonnent la salive qui apaiseParoles de sueur dans la transcription des mainsVous aviez partagé le silenceCe lit sans draps où se cacherBalustrade des paroles chassées du plein soleilLa nuit se pencheEn son corps s’exilent vos désirs apatrides   .GHYSLAINE  LELOUP   .      ... [Lire la suite]
vendredi 20 janvier 2017

AU SORTIR DU LABYRINTHE

Quand  détresse et désarroi et déchirure  te  larguent en la brume et la peur  lorsque tu es seule enveloppée de chagrins  dans un monde décollé de la rétine  alors ta souffrance à la mienne s'amarre, et pareils  me  traversent les déserts de blancheur aiguë  Toi qui es mon amour dans l'empan de ma vie  ces temps nôtres sont durs parmi les nôtres je tiens bon le temps  je tiens bon l'espérance  et dans cet espace qui nous disassemble  je brillerai plus noir que ta nuit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 20 janvier 2017

LA CARCASSE

L’eau elle aussi quitte le portun reflet attend en lignespour partiret là je suisce petit ce petit enfantenfin seul avec l’énorme navireElle doit porter le nom de silencecette baleine de ferendormie sur le flancdans le port retenant son souffleun nom rouillé sortid’une langue inconnueinconnueEt personne ne viendrame donner à moi un nomle bout des cordages semble d’eaules parois sont couchées sur le doscorps saupoudrés de lumièreje peux voguer si nous voguonsje peux errer pour toujoursà travers les couloirs qui rouillentavec ma peur... [Lire la suite]
vendredi 20 janvier 2017

LA NAISSANCE DU JOUR ...Extrait

Une petite aile de lumière bat entre les deux contrevents et touche, par pulsations inégales, le mur ou la longue, lourde table à écrire, à lire, à jouer, l’interminable table qui revient de Bretagne, comme j’en reviens. Tantôt l’aile de lumière est rose sur le mur de chaux rose, et tantôt bleue sur le tapis bleu de cotonnade chleuh. Vaisseliers chargés de livres, fauteuils et commodes ont fait avec moi, par deux ou trois provinces françaises, un grand détour de quinze années. Fins fauteuils à bras fuselés, rustiques comme des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,