« Noirs dans la neige…
                                                                    Dans un trou clair… »
                                                                    Arthur Rimbaud
                                                                    Les Effarés

                                                                    « Où le blanc trouvait avec le noir
                                                                    une substance commune »
                                                                    Maurice Blanchot
                                                                   Thomas l’obscur


                                                       Pour Emmelle et Charles Juliet

.


Ce texte abandonné.
Un commencement sous.
Cette terre abandonnée.
Quelques mots.
Peu de mots, mais finissent toujours
par rester.

Un commencement sous.
Un pas.
Un autre pas.
Noir mineur dans la neige.
Sin luz y a oscuras viviendo.
Sans lumière et vivant dans l’obscur.
Noir mineur penché dans la neige.
Secret.
Mourir de ne pas.
Commencer.
Cette source de noir dans la neige.

Mas sé que todo origen de ella viene
Aunque es de noche
.

Mais je sais que toute origine en vient
Bien qu’il fasse nuit.
Commencer.
Un pas
Dans cette neige de nuit.
Cette eau de nuit
Où vient et boit
la lumière d’un pas.
Noir vif de noir.
Neige vive de neige.
Dans l’aveuglement du noir et de la neige,
Un pas.

Il y a ce mot qui se silence.
Voir ce mot.
Silence.
Dans le noir et la neige.
Ce mot d’envers.

Y attacher le noir et la neige
Aux pas.

 

.

 



JEAN GABRIEL COSCULLUELA

inédit juin 2006

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2006/09/anthologie_perm_2.html

 

.

 

traces