La grâce d’une chute de moineau dans le monde
Je te la donne, femme des paysages,
Plus grande avec passion dans le bruit des montagnes
Toute brûlure sur tes seins toute froidure sur tes dents
Tant de désir au fagot de tes jambes
Le nuage a trouvé ton nom de compassion
Dans des débris de blé et des actes de sable
Fastueuse est ta vie immensément servante
La nuit de ta fougère jusqu’au ciel
Les prairies perdues de ta vie s’évaporent
Autour de toi, femme des paysages,
Amoureuse et féconde,
Enfermée dans des entrelacs de lacs
Avec les pigeons, les enfants des vergers
Autour de toi, femme,

Aimée dans des halètements de chevaux

 

.

 

SALAH STETIE

 

.

 

 

salah