Là où comme sur un lit un oreiller,
Une rive en crue invitait les violettes
A reposer leurs testes,
Nous nous assîmes, l'un à l'autre tout entiers.

C’était ferme ciment que celui de nos mains,
Baume adhérent qui d’elles prenait source,
Et, en nouant leurs rayons, nos regards
Tissaient nos yeux sur un double cordon.

Or enlacer ainsi nos mains était encore
Le seul moyen de ne faire plus qu’un,
Et les images dans nos yeux le seul moyen
De faire route l’un vers l’autre.

...

 

.



JOHN DONNE

(1572-1631)

.

Francesco_Primaticcio

Oeuvre Francesco Primaticcio