J'ai dormi à la rose, sous son collier de perles. Elle disait quelque chose dans la langue des pensées et ses pétales s'ouvraient aux magies des jardins de l'aube blanche
Des parfums de pluie se mêlaient à la terre au fond des vases sacrés. La nuit pleurait en cristal des larmes de velours comme font les vestales quand elles frôlent le bonheur.
J'ai dormi à la rose pendant un siècle et demi. Le temps était suspendu à la pointe d'un sein.

Rose...

 

.

 

JOEL GRENIER

 

.

 

joel2