Mon jardin est grand
en long il va jusqu'au fond de l'enfance
et rien ne peut l'arrêter
pas même les Apaches embusqués derrière le sorbier

En large il court libre
avec la menthe et les orties
Au fond de la prairie
il y a le grand totem
géant à la chevelure de mélèze
cousu de terrifiantes cicatrices.
Autour de lui,
des lupins dansent une danse iroquoise
Le fil télégraphique relie le ciel
d'un voisin à l'autre
Les écureuils passent et repassent
rangent les nuages
vérifient la position des nids
apporte des lettres d'amour

(....)

Le vent soulève la jupe des pommiers
pour faire rougir les pommes

 

.

 

BERNARD NEGRE

 

.

DAMIAN ELWES2

Oeuvre Damian Elwes