Je vous prie laissez-moi
Me semer sur le cœur une poignée de nigelles de Damas
Bleues d’air
Une poussière qui frissonnerait
Que mes doigts deviennent racines et poussent
Jusqu’à toucher la voix enfouie des cèdres aux branches en prière
Que j’entende enfin
La vie
La sourde pulsation la source
La lumière faufilée dans les ferrailles muettes
Ce qui reste du monde
Dans l’après

 

.

 

ALEXO XENIDIS

 

.

 

freedom-omar-delawer

Oeuvre Omar Delawer