Quand je parle d'un a-théisme aimant,
Le "a" privatif interdit toute représentation...

Ce n’est pas un contenu que j’ai à transmettre :
Chaque âme est d’une telle richesse !
Il faut que cette richesse soit réveillée…
La vie est tellement généreuse : on ne peut pas passer à côté.
On ne peut pas passer à côté de l’automne, de la neige quand elle tombe…
Tout reflète de la Présence
Nous sommes dans une société qui nous distrait en permanence de l’essentiel.
Nous sommes hors de nous !
Nous ne sommes pas mis en relation avec cette profondeur en nous.
Ce ne sont pas des choses, des contenus qu’il y a à transmettre :
C’est une manière d’être, intense !
Ce qui manque le plus c’est cette intensité surgie de l’intérieur.
Et cela se goûte en présence de personnes vivantes.
Dans cette sinistrose ambiante, il y a une nostalgie de ce qui serait la vraie vie.

Rien ne nous est donné pour nous écraser.
Il y a une force d’apprentissage dans chaque qualité qui nous visite.
C’est ce mal être qui va nous mettre en chemin, qui va nous faire obliquer, partir dans une direction plus véritable.
Je plains les personnes qui n’ont ni difficulté, ni maladie…
C’est irrecevable quand on est juste dans la souffrance.
Mais par la suite cette souffrance se modifie au cours de l’existence si nous cessons d’y être totalement identifiés.

Tout est le visage voilé d’une unité intangible.
Le vent entre.
Deux univers séparés se rejoignent.
Là, nous sommes tout près du réel.

Rien ne nous est dû sur cette terre.
Tout est cadeau.
C’est cet organe de la gratitude qui a été modifié dans notre société.

Tout ce qui nous rencontre a un visage secret, a un message qu’il nous délivrera un jour.
Etre en amour avec soi-même, d’abord ! C’est le plus difficile.
Tant que nous ne le sommes pas, nous sommes des fréquentations dangereuses pour les autres…

 

.

 



CHRISTIANE SINGER

 

.

 

Amar amarni2

Oeuvre Amar Amarni