Merci Marie-Paule et Raymond Farina

 

.

 

On t’a commandée jeune solide responsable

telle que ta chair ne prenne en rien exemple

sur notre chair à nous.

Interdiction ciselée

de tout changement, toute déformation

protégée comme ne le fut par aucun Art

notre floraison à nous, notre force.

L’une de tes mains est placée telle un peigne

dans tes cheveux épars, tandis que l’autre

semble avoir choisi seule son rôle :

caresse posée sur le ventre

de la fécondité interdite

- la pierre elle-même ne renonce pas à la matrice.

 

On t’a commandée avant tout Vigilante,

pour ne jamais succomber au sommeil,

ne jamais apprendre du rêve

ce qui ne se réalise pas.

Vigilante pour veiller sur les variétés de roses,

les protéger des mains ennemies des fleurs.

Ah, statue surveillante,

c’est en vain que tu veilles

et ne laisse pas le rêve t’apprendre

ce qui ne se réalise pas :

on n’a encore trouvé ni surveillant, ni leurre ni même

de poète qui puisse, en automne, empêcher

que par des mains ennemies des fleurs

toutes les variétés de roses et d’existence

ne soient sauvagement ravagées.

 

.

 

 

KIKI DIMOULA

Traduction du grec par Michel Volkovitch

(Extrait de Mon dernier corps,

Cahiers grecs, 1995)

 

.

 

 

dimoula