Mon navire est chargé de mémoire
de milliers d'années de signes et de lieux
du souvenir d'Ulysse qui refusa l'immortalité
des ouvreurs de routes,
des déchiffreurs d'univers,
de toutes les libertés arrachées.

Je salue les bardes, porteurs des mots de la tribu
le clair parler françois, ma patrie,
les poètes du monde, voleurs d'étoiles, brasseurs de nuages
sachant, en tapis volant, remonter le temps
Et chanter l'Amour et le souci.
Le dernier souffle de la saga leur appartient.

Au-delà de tous les désastres et de la mort
à chaque naissance, le monde recommence.

 

.

 

GERARD CHALIAND

 

 

.

 

 

 

sebastien mehal

 

Oeuvre Sébastien Méhal

https://testmehal.wordpress.com/oeuvres/oeuvres/