Tu peux bien m'enfermer
Dans la neige et les fleurs,
Me défendre d'aimer
Une saison nouvelle.
Je regarde le ciel
Et je te porte en moi.

Tu sauves les vergers.
Ton rire mieux qu'une aile
Apprivoise en passant
Une étoile égarée.
Les lièvres les oiseaux
Boivent dans tes prunelles.

Tu es toute la vie,
La glaise et le feuillage.
Si j'écarte le vent
Je trouve ton visage
Dormant comme un ruisseau
Plein de frai lumineux
Ta main va se poser

Sur ma plus haute branche.
Tu plantes des bleuets
Tout autour de mes yeux.
L'océan accompagne
Au loin ta robe blanche.

 

.

 

 

RENE-GUY CADOU

 

 

.

 

williamrussellflint-original

Oeuvre William Russell Flint