Une demeure se construit
une autre s'use
les livres tombent en poussière
tout se mélange dans le discours
du bavard négligent
temps-sable coule
fêtes vendanges anniversaires
le silence épaissit la lumière
ciel amplifié
temps nul qui tisonne sa braise
dans la pupille du veilleur
il est toujours possible
de chiffrer le désastre
ou l'échange
arithmétique chaque langue
tas de pierres
et tas de mots chaque temple
ignorons à jamais
ce qui entrave car le vent souffle
éternel sur l'aride désir
de signification

 

.

 

 

ROLAND BOYEZ

" Autour de l'oeil " éditions Encres vives

.

patrimonio2

Patrimoniu - Haute Corse