Ce n'est pas tant ta maladresse
ce sont les choses qui se refusent
et qui t'agressent

le café qui se renverse
le savon qui glisse entre tes doigts
l'horloge qui te ment
le stylo qui fait des taches
la fenêtre qui n'accepte pas
qu'on l'ouvre
ou qu'on la ferme

Et dans la brume de ton miroir fêlé
le vieil homme au regard triste
qui te demande son chemin.

.

 

 

SERGE WELLENS

 

 

.

Amédée Besset2

Photographie Amédée Besset