J'ai trempé ma vie au langage secret des lavoirs
mes bras dans la douceur et la lavande
et dans la pitié tombante du jour
j'ai vu un vent inconnu
descendre de vos yeux
et les oiseaux du soir qui volent bas dans le silence
et nos vies couchées sous l'envol des oiseaux
et le silence qui vient
quand aucune vie ne commence.

 

 

.

 

 

 LIONEL JUNG-ALLEGRET

Editions Al Manar, 2015, page 29.

 

 

.

NONZA2

Lavoir de Nonza ( Cap Corse )