Par l'univers-planète univers à toute bride
Par l'univers-bourdon dans chaque cellule du corps

Par les mots qui s'engendrent
Par cette parole étranglée
Par l'avant-scène du présent
Par vents d'éternité

Par cette naissance qui nous décerne le monde

Par cette mort qui l'escamote

Par cette vie

Plus bruissante que tout l'imaginé



TOI

Qui que tu sois!
Je te suis bien plus proche qu'étranger.

 

.

 

 

ANDREE CHEDID

 

 

.

 

 

 

Montserrat Gudiol (62),

Oeuvre Montserrat Gudiol