mercredi 16 août 2017

LES AUBES SONT CERTAINES

Marche allègre et vive sur les passerelles de l’aube Le sang dormant s’ébroue L’écriture coule drue Verticale La pluie a ravivé les feuilles J’ai troqué mon pays contre le rire immense De chutes de cascades de torrents vers la mer J’ai traversé des fleuves qui n’avaient pas de nom J’ai reconnu le ciel au tremblement des feuilles Troqué des cimetières contre des chemins d’or J’ai tenu tête à l’âme elle s’en est souvenue J’ai marché sans compter sans mesurer mes pas J’ai senti le pollen de mes aurores vives J’ai bougé des écluses dans... [Lire la suite]

mercredi 16 août 2017

TEMPS A AUTRE...Extrait

Il y a ce train têtu qui avance à travers les paysages, à travers la foule. Quelques arrêts pour laisser  monter un fol pour ajouter un tiroir, une lettre, une musique. Il y a les autres qu’on laisse au bord de la voie ceux qui nous disent on vous rattrapera et ceux qui n’en peuvent plus, qui se couchent sur le talus, font un signe avec la main   résignés. Il y a ces souvenirs qui disparaissent, déposés sur le quai, estampillés révolus. Alléger poursuivre aller de l’avant vers un horizon qu’on ignore pas toujours plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 16 août 2017

REGARDS DE FEUILLAGES

Regard des peuples dont la guerre se souvient Regard des histoires mortes sous l’écorce des défaites Qu’un pont de mémoire rassemble leurs vignes Et leurs vagues aux crêtes du sang humain Regard de vive vallée où la rivière déplie son rêve Regard fertile des peuples du désert Quand le vent lève l’ondulation des femmes Regard d’un outre-monde à la croisée des couleurs Délivre-nous des murailles et des digues Contre les racines de l’arc-en-ciel Regard des antilopes et des gazelles Où l’amour prend sa source et sa gorgée de bleu Où le... [Lire la suite]
mercredi 16 août 2017

LE COEUR RIANT

Ta vie c’est ta vie ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. guette. il y a des issues. il y a une lumière quelque part. ce n’est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres. guette. les dieux t’offriront des chances. connais-les. prends-les. tu ne peux pas battre la mort mais tu peux battre la mort en vie, parfois. et plus tu apprendras à le faire, plus il y aura de lumière. ta vie c’est ta vie. sache-le pendant qu’elle t’appartient. tu es merveilleux les dieux attendent de se réjouir en toi. ... [Lire la suite]