Parce qu'il est rugueux et laid
parce que toutes ses branches sont grises,
j'ai pitié pour le figuier.

Dans ma villa il y a cent beaux arbres :
pruniers ronds

droits citronniers

et orangers aux bourgeons lustrés.

Au printemps,
tous se couvrent de fleurs
autour du figuier.

Et le pauvre semble si triste
avec ses branches tordues qui jamais
ne s'ornent de bourgeons serrés.

Alors,
chaque fois que je passe à ses côtés
je dis, en procurant
à mon accent la douceur et l'allègresse :
"C'est le figuier, le plus beau
des arbres de mon jardin."

S'il m'écoute,
s'il comprend la langue que je parle,
quelle douceur si profonde  se nichera
dans sa sensible âme d'arbre !

Et peut être la nuit,
quand le vent évente sa palme,
engourdi de joie, le figuier lui raconte :
"aujourd'hui l'on m'a dit que j'étais beau."

 

.

 

JUANA DE IBARBOUROU

Traductiona E. Dupas

 

 .

marie marinier2

Oeuvre Marie  Marinier

http://www.mariemarinier.com/galerie-3--galerie-3.html