lundi 25 septembre 2017

MER / MARE

Je marche sur mes eaux de femme.Je t’expliquerai qu’il y a une mer saléeet une mer pleine d’amour.La ligne de démarcation a été ma poésie.Avec elle j’ai divisé les mystères de la meret mon propre mystère.Cependant j’ai compris que dans les petites choses,comme ma modeste maternité,il existe des mers infinies.Où s’alternent seiches et larmes,des choses jamais vues et grandeur de Dieu.Et j’ai compris que la poésie est inutile.Comme la beauté de la mer,si on ne pense pas à qui l’a crééequi est un grand mystère.    .   ... [Lire la suite]

lundi 25 septembre 2017

FEMME

FemmeAu désert nu des précipices,Déroule les vieilles sagessesEt cours, cours à la mesure de tes cicatricesAvant toute victoire il te faudracourirAvant de te poser sur une feuille d'angedans la neige et le vent sur des plages orangesBras ouverts, comme des ailes dans un éclair d'oiseaux pressésà la lune au silence des pluiesSur les canaux de feu où danse un peuplierSur un ciel bleu comme un dieu de bohème.Aime, cours, de toute ta chair, de toute ton âme,FemmeAu plus secret des roses, aux empreintes barbares,emperlée des sortilèges... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 25 septembre 2017

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

... Que l’innocence demeure qu’il lui soit donné de pouvoir se perdre dans l’inutilité de ce monde qu’elle soit suffisamment forte pour oublier de le clamer que dans son silence où elle éclaire il n’y ait pas d’obstacle à son silence qu’elle soulève ce monde las et danse dans sa poussière que son sourire de fleur soit à jamais inscrit sur mes lèvres lorsqu’elles deviendront givre qu’elle soit l’innocence à jamais. Que d’aucuns puissent s’en saisir qui voudront sauter hors du bourbier ...   .   PIERRE-ALBERT JOURDAN ... [Lire la suite]