Écrire contre.
La mort. L'oubli. Le silence. L'incendie.
La couleur noire des souvenirs noirs.
La pluie qui gifle. Le mot qui tue. La dérive du corps qui n'a plus faim ni soif ni sommeil. Les étoiles effacées dans ce ciel à la mine de plomb. La colère réprimée. Le verre tombé des mains, brisé au sol comme un arrêt du coeur.
Écrire contre. Tout contre. Le jour qui meurt, dont tu refuses la mort, et que tu regardes mourir avec toujours cette même colère contre. Et où va - t-il ce train ? Où est-ce, loin de toi ? et pourquoi loin de toi ? Et quelle est cette histoire qui continue de s'écrire sans nous ? Elle ne veut rien savoir de nous deux. Vieille flèche, et sa cible perdue dans le brouillard. Rien de nous deux dans cette histoire. Il fait froid, tu sais. Il fait froid et tu sais. Quelqu'un a peur. Il fait froid sans toi.
Écrire tout contre.

 

.

 

ANNE MARGUERITE MILLELIRI

 

.

 

 

ananda