Quatre murs sont aussi sourds qu'un critère
Et le cri est pouvoir à ceux qui se terrent.
Il est des toits comme une soie
Pour cacher un visage et des os ;
Dessus, le ciel mange ses oiseaux
Et chiffrera quand même zéro.

Une mémoire dans une tombe,
Un soir trouvera le poids
Qu'il fallait pour que le pont tombe
Et que la voix basse revienne
Au courant de la rivière
Qui boit les souffles et les mystères
Rêvés chaque nuit par le pêcheur de peines.

 

 

.

 



JEAN-PIERRE DUPREY


.

DUPREY