Faut-il que flamboie la blessure
afin que germe la parole

Ta vie à jamais lestée
du poids d’un silence
Restent pour le regard
quelques traces d’oiseaux sur le sable

Et pour le chant
la musique du nom gravé

Soleil des grèves

 

.

 

JEAN  LAVOUE
 Ed. Calligrammes, 1996


www.enfancedesarbres.com

 

.

 

GREVES