Il neige de blancs silences 
sur la mer. Elle
tout à ses ressacs conjugue et
ressasse la morte caresse des glaces.

La mâchoire des brisants 
déchiquette encore les souvenirs 
enfouis : 
mots-squelettes d'épaves 
peuplées d'échos de voix 
et de poissons volants,
d'ombres passantes hantant les rêves.

Il y a aussi ce chant 
qui jamais ne finit
ce chant de haute mer -- de haut Amour.

Il y a surtout ce chant de haute mer :

loin des amers 
c'est la caresse du soleil 
sur sa peau serpentine,
le grésil rieur d'éclats d'étoiles, 
broderie d'or et de nuit
à sa robe ultramarine.

Il y a écrit sur la mer
ces mots d'écume et de vent --
ce chant de haut Amour.

 

! DIAMON~11

 

 

ANNE MARGUERITE MILLELIRI

 

 

! DIAMON~11

 

 

mer2