Si quelques mots voulaient venir à son secours
peut-être traverserait-il le jour
sans trop mourir celui que
le poids des choses conduit dans
les vergers sans fruits du silence

Peut-être serait-il absous
d’avoir été dans un même temps
l’ange et la bête
celui qui traquait des langages
dans l’azur et dans la paille

Et si quelque parole fût-elle pauvre
aimait à le prendre en pitié
peut-être s’ouvrirait-il au péril
de vivre encore une journée
celui qui défaille et espère

 

 

.

 

 

ANDRE SCHMITZ

 

 

.

 

tofographies2