...

Et si nos peines

ont du mal à se taire,

il me reste tout de même ce sang

qui court dans tous les canaux de ma vie,

cette pauvre démarche en moi

qui ne suis qu'un homme de peu,

si fragile,

 


mais qui sait combien

toutes ses boiteries

sont sa seule façon de danser

vers la lumière,

 

vers cet immense cadeau

qui se pelotonne

dans le fond de son cœur,

 

ce halo, cette pointe,

ce regard

dont la tendresse

n'a pas de fin…

 

 

.

 

BERNARD PERROY

 

.

 

Deedra Ludwig

Oeuvre Deedra Ludwig