mardi 23 janvier 2018

PAIX

O Paix! source de tout bien viens enrichir cette terre, et fais qu'il n'y reste rien des images de la guerre.Un sapin pour y suspendre étoiles boules guirlandes animaux de bois ampoules anges bergeries rois mages papillons gâteaux bouteilles et pour pouvoir y goûter la paix dans le monde entierDélivre ce beau séjour de leur brutale furie, et ne permets qu'à l'Amour d'entrer dans la bergerie.Vienne le temps des réformes école administrations fleurissent les utopies pour nous tirer des famines révolutions en tendresse pour franchir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 23 janvier 2018

SOLEIL DES GREVES...Extrait

C'est ainsi que tu es Tu parles par ma voixmes nuits sont tes silencesmes jours disent l'absencedont tu me renouvelles Tu guides vers ce qui est profondtu ne veux rien de conformetu ne retiens pas l'apparencetu es ce qui surprend Tu sais la vie au-delà de la vietu orientestu montres le chemin Tu es cette imperceptible vibrationce très léger battement d'ailesde l'éternité dans le temps Tu ouvres mon aujourd'hui     .     JEAN LAVOUE Ed. Calligrammes, 1996 www.enfancedesarbres.com     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 23 janvier 2018

EAUX

  Eaux de nos lits et de nos lies,Murmures de nos vieilles vies,Eaux descendues de nos vallées,De notre corps et de nos palmes,Eaux si profondes et si calmes,Eaux des campagnes, des forêts,De nos galets, de nos galops, Eaux des baptêmes, des noyés,Eaux des goulots et des rosées,Débordements des embouchures,De toutes ces forces qui durent,Eaux des courants, des eaux mourantes,Eaux des écluses, des errantes,Eaux de nos rives, de nos os, Eaux de silences et de songes,De nos secrets, de nos mensonges,Eaux calmes, vives ou... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 23 janvier 2018

EUGENIO DE ANDRADE...Extrait

" Ce sont des oiseauxde passage, je ne sais pas leur nom.Ils ont comme moi peu de réalité.Ils suivent la direction du vent,vers le sud, appeléspar une chaux qui brûle sur la mer. "   .   EUGENIO DE ANDRADE   . Oeuvre Christian Arjonilla