mardi 13 février 2018

PHAROAH SANDERS - LIVE IN MARCIAC 2004

Posté par emmila à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 février 2018

LA TERRE VAINE ET AUTRE POEMES...Extrait

... Vite, dit l’oiseau, vite, trouve-les, trouve-lesau détour de l’allée. Par le premier portail,dans notre premier monde, allons-nous suivrele leurre de la grive ? Dans notre premier monde,ils étaient là, dignes et invisibles,se mouvant sans peser parmi les feuilles mortes,dans la chaleur d’automne, à travers l’air vibrant,et l’oiseau d’appeler, en réponseà la musique inentendue dissimulée dans le bosquet,et le regard inaperçu franchit l’espace, car les rosesavaient l’air de fleurs regardées.Ils étaient là : nos hôtes acceptés,... [Lire la suite]
mardi 13 février 2018

AU TEMPS DU POEME

II y eut autrefois des choses sans musiquedes pays qui fondaient comme un fruit dans la bouchedes étés haletantsdes silences plus frais que neigedes êtres qui entraient en nous et qui sortaientsans qu'on s'en rendît compte,nourritures, paresses savantes, jus d'oiseauxidiomes heureux, échanges,de sorte qu'on était ce qui entrait en nousparfois un cil, parfois un angeparfois un baobab où la hache faisaitdes blessures délicieuseset quand, souvent, des femmes ou des sangsues rosesse collaient à nos corpson éprouvait soudain la joie d'être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 13 février 2018

HELENE OU LE REGNE VEGETAL...Extrait

  Tu étais la présence enfantine des rêves.Tes blanches mains venaient s'épanouir sur mon front Parfois dans la mansarde où je vivais alorsUne aile brusquement refermait la lumière. J'appelais, je disais que vienne enfin la grande,La belle, la toujours désirable et comblée. Et j'allais regarder souvent à la fenêtreComme si le bonheur devait entrer par là Ce fut par un matin semblable à tous les autres.Le soleil agitait ses brins de mimosa Des peuplades d'argent descendaient la rivière.Les enfants avaient mis des bouquets... [Lire la suite]
mardi 13 février 2018

NOTE UNIQUE

Le monde est à ses rêvesAu plus serré des doigtsC'est le mur qui sans trêveL'isole à jamais de toi Il n'est rien que des songesLe tien est de croire prendreQuand tout te fuit par le sienQuand le tien même te fuit Les arbres et leurs sèvesSont à d'autres sourcesPlus dure que leur rêveIl n'est pas d'écorce Tu les poursuis en vainIls poursuivent leur rêveTu cours tu n'atteins rienTu es le mauvais élève Passe comme le ventPasse comme la vieA peine soulevantLe poids d'une chenille.   .   MAX-POL FOUCHET   .  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,