mercredi 28 février 2018

FLAMENCO FUSION

Adelita mia ...
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 28 février 2018

JEAN SULIVAN...Extrait

Que vous manque-t-il, vous qui avez tout ? Hommes, femmes, enfants, chiens, voiliers sur la mer, un cheval pour galoper dans les forêts, le samedi, parce que, disiez-vous, « rien n'est plus orgastique que le cheval ». Qu'est-ce que ce léger malaise qui vous suit partout ? L'absence dans le bonheur et la tendresse même. Les arbres ou l'herbe des champs vous parlent-ils, leur parlez-vous, quand vous êtes seuls ? Êtes-vous jamais seuls ?Un pas est fait quand un homme a compris qu'il est la résultante de pressions sociales, familiales,... [Lire la suite]
mercredi 28 février 2018

LUIS CERNUDA

... Je rencontrai cette forme devant la mienne À l'heure du crépuscule, Quand les disparitions Confondent pour les yeux les couleurs, Quand le dernier amour Cherche l'ultime corps. Une angoisse sans fond hurlait entre les pierres ; En route vers l'air, des hommes sourds, Tête oubliée, Passaient au loin, libres ou morts ; Honteux cortège de fantômes Et leurs chaînes brisées qui pendaient à leurs mains. Alors la vie posa une lampe Sur des murs sanglants ; Le jour déjà fatigué séchait tristement Les futures aurores,... [Lire la suite]
lundi 26 février 2018

LETTRE A LA GHOUTA

Il y a eu une révolution en Syrie, c’est cette évidence que toute la géopolitique de comptoir, que tout l’immonde conspirationnisme de clavier, dénient depuis maintenant des années. Cette lâcheté de bistrot qui se répand sans mal du sommet de l’État jusqu’au coeur d’une certaine extrême gauche, elle ne sera pas oubliée pas plus que la dignité des habitants de la Ghouta insurgée   .   Chère Ghouta,     C’est le cœur empli de honte que je t’écris. La honte de faire partie de deux communautés qui, lâches ou... [Lire la suite]
lundi 26 février 2018

NOUS AVONS PERDU NOTRE ACCASTILLAGE D'HUMANITÉ

Nous avons perdu notre accastillaged’humaniténotre âme cassée en morceauxpar nos propres poingsnous n’avons plus de mains tenduesvers les populations civiles ciblées par des barils de clouspar des déversements de chlore nous les abandonnons Syriens vos enfants dans des couveusesn’ont pas le temps de commencer à vivreque déjà la mort guerrière les décimeimpossible de sortir de l’hôpitalvisé par des bombes incendiaireset les médecins à l’humanité sans frontièresgisent sur le sol avec leurs bistouris leurs forcepsleurs peu... [Lire la suite]
dimanche 25 février 2018

BONJOUR VIEILLESSE

J'aurais pu dire: Vieillir, c'est désolant, c'est insupportable,C'est douloureux, c'est horrible,C'est déprimant, c'est mortel.Mais j'ai préféré «chiant»Parce que c'est un adjectif vigoureuxQui ne fait pas triste.Vieillir, c'est chiant parce qu'on ne sait pas quand ça a commencé et l'on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n'est pas vrai qu'on vieillit dès notre naissance.On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant.On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant. Invulnérable.La vie devant soi. Même à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 25 février 2018

BRUNO ODILE...Extrait

A mon tour, si je savais pleinement déverrouiller mes lèvres, il me faudrait plonger plus loin que mes cris condamnés à l’exil. Peut-être, arriverais-je ainsi à ciseler tous les sourires anciens qui remontent comme des rots chargés de rouille fiévreuse. Je sais à présent qu’il n’y a pas d’heure et qu’il n’est pas de temps exact pour que les mains déliées ne se replient sur la poitrine du jour. Chaque mot se recroqueville sur les commissures desséchées de l’espoir. Il n’existe pas de temps pour mourir ivre de nostalgie, il n’y a... [Lire la suite]
dimanche 25 février 2018

AU VENT DE LA PIROGUIERE...Extrait

Où est-il le chemin  Que chacun de nous suit ?Il me faut y passerY pousser ma pirogue.D’autres avant toiEn effet sont passésMais la merDerrière euxA effacé leurs traces.Je n’ai plus de repèresJe n’ai plus les AnciensPour me guider en mer.Je n’ai plus qu’à passerQu’à pousser ma pirogueEn faisant mon chemin. .  . . . . FLORA AURIMA DEVATINE . . . . . Oeuvre John Webber, Raiatea 1787
Posté par emmila à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 25 février 2018

FLORA AURIMA DEVATINE

 Nous gardons et emporterons dans nos bagages quelque essence qui est : Sur nos chemins de partage,L’apport par chacun de son brin de conscience,De réflexion, d’humanité,Pour commencer à dire ensemble,Avec nos mots, nos sonorités, nos musiques intérieures, La chose à transmettre,L’esprit de juste mémoire : Tailler, ajouter, renouer, rénover,Aplanir, étendre et retresser la natte humaine.      .   FLORA AURIMA DEVATINE   .         Oeuvre Giuseppe Sticchi   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 25 février 2018

RENAUD GARCIA FONS

Posté par emmila à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,