Je donne
Des soleils couchants ivres de cuivre blond
Leurs fanfares rouges la passementerie des nuages
Les prairies où bleuit l’ombre de tes paupières
Et cette terre fine d’où jaillirent tes mains
La peur ancrée des nuits aux bastingages du navire
La faiblesse jaune du fanal qui tremble
Et les cordages qui soutiennent ta gorge
Pour qu’elle s’ouvre au vent comme une voile rassurée
La vie qui bat dans le poignet des pierres
Frissonnante et le souffle qui court sous ta peau
La grâce descendue sur la fleur penchée 
Sa tête qui s’incline et remercie de fleurir
Je donne
Tout
Ce que je ne possède pas
Mais
Que je sens exister

 

.

 

ALEXO XENIDIS

 

.

 

Katya Grydneva 2,

 

Oeuvre Katya Grydneva