Allons par degrés discrets
Vers la tendresse de l’eau
L’eau libre sans gîte et sans remous
Qui donnera de la plénitude à nos faces
Les éveillant à l’interne départ
Dans l’épanouissement des larmes
Et sous la fluide caresse du monde

 

.

 

ELIE-CHARLES FLAMAND

 

.

 

 

minimaliste 2,