Voici un bouquet d’oiseaux rouges, bleus, jaunes
Chardonneret et rouge-gorge
Pinson et geai
Mésange et bouvreuil
Un jour
Un vieux musicien a capturé des oiseaux
Dans les filets illusoires d’instruments à vent
Mais on n’enferme pas plus l’oiseau que l’étoile
Même dans la somptuosité d’un vitrail
Ou l’éclat intermittent d’un piano stellaire
Et des poètes ont évoqué le Grand Jardinier du ciel
Ce jour j’ai esquissé un brin de muguet
Dont chaque clochette aurait un nom d’étoile
Aldebaran et Coronis
Electra et Alcyone
Mérope et Polyxo
Mais on n’enferme pas plus l’étoile que l’oiseau
Dans ce monde mouvant nous voulions étreindre l’étoile et l’oiseau
Le ciel interminable nous aura révélé une étoile variable
Douce et furtive comme un renard
Tout se poursuit par-delà la nuit
N’est-ce pas ?

 

.

 

 

GHYSLAINE LELOUP

 

 

.

 

 

 

ancienne carte du ciel

Ancienne carte du ciel