lundi 28 mai 2018

LETTRE A POISSON D'OR...Extrait

"Là est le domaine des accrocs, des coutures, tout ce qu'il faut recouvrir, oublier. Aimer, c'est ne plus être dans le monde où l'on attendait l'amour. Mais aussi se désigner à l'animosité de ceux qui incarnent la vie normale. Je veux, à force de vous aimer, vous enseigner une façon d'être que le autres ne peuvent comprendre : elle les condamne. Faites attention à ceci : un blessé, un malade, un infirme, il est reposant pour l'esprit de le définir comme un malheureux. L'idée de son bonheur est insupportable à une conscience normale.... [Lire la suite]

lundi 28 mai 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Fichtre de vie tout de même ! L’amour qui devient une plaie n’est qu’infamie. En soi, l’attribut de la vérité fait office de boussole, mais le Nord est ailleurs. Redescendre visiter ses caves intimes nous élève souvent au firmament. Souffrir pour souffrir est la panacée des âmes enclavées aux serments des consentis. Il n’y plus de réel opérant sans la notion du temps qui le fait vivre. C’est parce que rien n’est éternel que nous nous appliquons à faire durer la fragilité de l’instant. Un bonheur ruiné est le spectacle de la faillite... [Lire la suite]
lundi 28 mai 2018

POUR TES 10 ANS...

Pensées pour Cesare     L’eau ne résiste pas. L’eau coule. Quand on y plonge la main, tout ce que l’on sent est une caresse. L’eau n’est pas un mur solide, elle ne t’arrêtera pas. Mais l’eau va toujours où elle veut aller, et au bout du compte, rien ne peut lui résister. L’eau est patiente. L’eau qui goutte use une pierre. Rappelle-toi, mon enfant. Rappelle-toi que tu es moitié eau. Si tu ne peux pas franchir un obstacle, contourne-le. L’eau le fait...     .     MARGARET ATWOOD  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 28 mai 2018

FRANKETIENNE...Extrait

D’expériencede corpsde silenceet de feuje demeure le sphinxma terre repue de flammesmon âme soûlée d’énigmeset mes ténèbres massivesen prophéties fragilesla lune mon île nocturne.   .     FRANKETIENNE     .   Oeuvre Jean-Paul Surin
Posté par emmila à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 28 mai 2018

ERNEST PEPIN..Extrait

Nous ne sommes pas venus en avionNi en bateau de croisièresNous sommes venus traînés par la houleHappés par les gouffresNous sommes venus comme des marchandisesDu bétail ou des machines humainesLes vagues et le vent escortaient notre douleurEt les requins voraces festoyaientEn goûtant notre chairNous avons tout oubliéLes rois et les dieuxMais nous n’avons pas oublié l’AfriqueEt depuis nous reconstruisons l’AfriqueNotre musique vient de l’AfriqueNotre cuisine vient de l’AfriqueTout l’humain en nous rappelle l’AfriqueL’Afrique... [Lire la suite]