Cela commence à la fin d’un monde
au dernier printemps d’un monde qui va mourir.
Cela surgit dans une apocalypse
où les guerriers croyaient mourir avec l’Histoire
De chair aimante aimée (du pur bonheur)
de la chair déchirée (de l’onde bien-aimée)
de la chair en son fond ouverte découverte
(de l’âge d’or où l’être en sa plénitude dormait,
où l’être en dormant se formait à naître)
de la chair justifiée (et le temps, le temps
qui va se jeter sur sa proie nouvelle
un instant à jamais est nié)
de la chair merveille écartelée émerveillée
cela cela cela ce…

Cela surgit en ce monde qui va périr.
Qu’est-ce là qui surgit vers le monde futur
dans la vie la mort
dans le monde futur
Qu’est-ce là qui tombe en ce monde moribond
vers un monde futur
à son tour défait dans l’interminable agonie
de l’Histoire ?

 

 

.

 

 

GEORGES EMMANUEL CLANCIER

 

 

.

 

vince2

Photogaphie Magnificent_Entropy

https://www.instagram.com/magnificent_entropy/?hl=fr