Si le monde s'écrivait sans tendresse et se bâtissait dans le sexe et ses attributs (l'argent, le pouvoir, le plaisir égotique) les humains mériteraient cet enfer contre lequel les hommes de cœur et de compassion essaient vainement de se battre.
Tant d'argent à bâtir la guerre, à acheter des armes, ou corrompre des dictateurs, quand on aurait pu irriguer tous les déserts du monde et faire de la terre un jardin habitable pour tous.
Qui quitterait une terre viable pour devenir un migrant ?
Le drame humain c'est ce génome de la cupidité qui dirige l'homme brut de réflexion et toutes ces doctrines et religions qui pensent que le doute est un blasphème, alors que tout doit être repensé.

 

.

 

 

JEAN-MICHEL SANANES

 

 

.

 

Max Gasparini-

Oeuvre Max Gasparini