Un chant va-t-il fleurir tout au bout de tes pas ?
Tu n’en sais rien encore mais ne t’en soucie pas :
L’éclat de l’hirondelle, la fraîcheur des courants
Te portent du bout des ailes ;
Tu respires en marchant.
C’est un pic de silence, un rivage inversé,
Un mot de contrebande, une passe oubliée...
La danse des papillons,
Tu t’engouffres en rêvant.
Le flot bleu des je t’aime,
Tu devises en priant :
Oh ! Que la terre est belle,
Que me prenne son chant.
Dans la toile du vent, les libellules se font
Des allures de reines. 
Tu foules les ajoncs dans le feu des promesses.
Sur le lit de ta page, 
Même les renoncules t’éclaboussent en riant.

 

 

.

 

 

JEAN LAVOUE
www.enfancedesarbres.com

 

.

 

pap