Gonfle-toi vers la nuit Ô Mer Les yeux des squales
Jusqu’à l’aube ont guetté de loin avidement
Des cadavres de jours rongés par les étoiles
Parmi le bruit des flots et les derniers serments

 

.

 


GUILLAUME APOLINAIRE

1905

 

.

 

REDON16,

Oeuvre Odilon Redon