Le signe de Caïn nap­pa­raî­tra pas
sur le sol­dat qui tire
sur la tête d’un enfant
depuis une col­line au des­sus de l’en­ceinte
autour du camp de réfu­giés
parce que sous le cas­que
pour par­ler en ter­mes con­cep­tuels
sa tête est en car­ton.
Dau­tre part,
l’of­fi­cier a lu "L’homme révolté" ,
sa tête est illu­mi­née,
à cause de cela il ne croit pas
au signe de Caïn.
Il a passé son temps dans les musées
Et quand il pointe
le fusil vers l’en­fant
comme un ambas­sa­deur de Cul­ture,
il ajourne et recy­cle
les eaux-for­tes de Goya
et Guer­nica

 

.

 

AARON SHABTAI

 

.

pal_3