Tu marchais

Parcourant la trace de la terre
Où bruit l’obscur et l’incertaine qui repose

Voici
L’herbe enclave
A cette pierre

Ô fausse clarté de l’ascendance
Don lumineux des pierres agissantes

Dans quel achèvement
Ne plus saisir

Herbe franchie
C’est un lieu de pierre nu

Quelle trace y sais-tu
Où les plaies sont larges dans la lueur

Tu marchais

La terre en perte rouge
Attarde au dernier lieu sa dernière lueur

Sur cette terre à gravir
Ivre
Improbable

Où tu riais
Par le gré incertain des sables

 

 

.

 

 

BEATRICE DOUVRE

 

 

.

 

 

susan hall4,

Oeuvre Susan Hall