Nous dispersons les mots dans
la confusion de la terre
et d’un autre lieu qui nous
les rend visibles
Et nous, qui nous voit ?
Tout ce qui prend silence
Les feuilles, les branches, les pierres
et les murs comme des mots
sortant des mots, nous fixant
sur terre où nous sommes le corps
des années regagnant la surface

 

 

.

 

 

GEORGES DRANO

 

 

.

 

MURALE ITALIE