jeudi 1 novembre 2018

LE FANTÔME

C'était tremblant, c'était troublant,C'était vêtu d'un drap tout blanc,Ça présentait tous les symptômes,Tous les dehors de la vision,Les faux airs de l'apparition,En un mot, c'était un fantôme A sa manière d'avancer,A sa façon de balancerLes hanches quelque peu convexes,Je compris que j'avais affaireA quelqu'un du genre que je préfèreA un fantôme du beau sexe. " Je suis un petit poucet perdu,Me dit-elle, d'une voix morfondue,Un pauvre fantôme en déroute.Plus de trace des feux follets,Plus de trace des osseletsDont j'avais jalonné ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 1 novembre 2018

LE CORPS DU DELIT

Je veux traîner le monde derrière mes yeux, toucher avec ses mains le corps du délit. On ne comprend pas le désert sans manger la poussière. On ne sait pas l’assiette sans façonner l’argile. Mon chemin passe par les jardins, le silence, l’odeur de terre. Il rejoint par le vent le sillage des oiseaux. Il dort quelque fois à l’auberge des brouillards. Il s’éveille entre les lignes d’un poème. Il fait fondre la neige avec sa main de feu. Il court avec la biche sans écraser les mûres. Il traverse les murs. Il repère les portes. Il emporte... [Lire la suite]
jeudi 1 novembre 2018

SOUS L’AILE DU MYSTERE

  Il y a dans ton cœurUn oiseau qui se tait Mais qui reconnaît l’heureOù la vie a tremblé Est-ce un ange aux lisièresUn voyant aux aguetsUn matin qui se chercheUn prophète endormi Il reste au bord du videEt ne sait pas compterIl absout les saisonsRessuscite l’été Il est devant le mondeComme un prince éveillé Qui connaît tout de l’ombreEt de ses traversées Il chante solitaireDans le ciel de ta voixPlein de rumeurs d’enfanceDe hautes peupleraies Tu le sais d’une fêteA l’avant d’un paysD’une rivière sans... [Lire la suite]